décembre 2006 - Pages persos de PLx
ALTO-STUDIO
 


Comics 1 - Fine Arts 0

Il y a de cela quelques années, je suis tombé sur un site qui proposait de revisiter des classiques de la grande peinture en les mettant en parallèle avec des extraits de comics américains, tout ça avec une pointe d'humour à la Gotlib.

Il m'avait tellement plus que j'avais "aspiré" l'ensemble des pages et bien m'en avait pris car, quelques temps plus tard, plus rien : 404 Not Found

Et, au moment où je veux remettre ces pages sur ce site, par acquit de conscience, je tente de retrouver, via le nom de l'auteur, si ça existe toujours ou si un nouveau site a vu le jour. Et bien oui ! Il y a même de nouvelles séries et celle que j'avais récupérée a été modifiée.

Donc j'ai rechargé l'ancienne série telle que je l'avais découverte et vous pouvez retrouver les nouvelles ici.

 

Parcours

A la maison, je me suis lancé des un grand travail de numérisation des vieilles photos qui dorment dans des boîtes à chaussures (elles-mêmes rangées dans de plus grands cartons ...) et je retombe, régulièrement, sur des clichés qui datent des années 80, voire 70.

Je me suis dit que ce serait une bonne idée de les mettre à disposition de tous ceux que j'ai croisés à cette époque. Et pour ceux et celles que j'ai un peu perdus de vue et que je retrouve par le biais d'Internet ou lors de mes (rares) remontées septentrionales, j'ai complété avec un bref résumé de mes 25 (presque 30) dernières années, depuis le collège jusqu'à aujourd'hui.

 

Regroupement familial - depuis l'été 2004

Depuis les grandes vacances de 2004, nous (Clémentine, Pierre et moi) vivons donc avec Noëlle et ses filles dans une grande maison à la périphérie de Toulouse (sur les hauteurs, du côté du CHU de Rangueil pour ceux qui connaissent un peu la ville). Au moment de la "recomposition", la scolarité va de l'école primaire (CE2) au lycée (Terminale) mais tous les établissements sont proches de la maison. Là aussi, comme pour le début des "années monoparentales", des petits réglages pour faire cohabiter tout ce petit monde sont nécessaires mais on survit.

Un week-end sur deux, Noëlle et moi nous retrouvons en couple, pendant que les enfants sont chez les autres parents (pour Clémentine et Pierre, c'est tout près, Anaïs et Camille remontent en avion chez leur père à Paris). Nous nous échappons alors le temps du week-end pour aller faire des randonnées dans les Pyrénées, du canyoning (Noëlle s'y est mise et apprécie beaucoup), des raquettes ou tout simplement des ballades dans la région.

Côté boulot, depuis l'été 2004, j'ai réintégré l'IGN, à Toulouse, dans un service (IGN Espace) qui est plus particulièrement chargé des travaux cartographiques basés sur l'utilisation des images satellite. Je participe à un projet de fabrication de spatiocartes (SIG/cartes numériques fabriquées à partir d'images de différents capteurs) et suis en charge des développements (informatiques) liés au projet.

 

Catégorie "parcours"

De vieilles photos datant du collège et du lycée retrouvées dans mon bordel bazar, la suite de mon parcours depuis cette époque jusqu'à aujourd'hui pour les anciennes connaissances : retrouvez tout cela dans la catégorie parcours.

 

Années mono-parentales - 1997 à 2004

1997 à 2001 - SPOT, Végétation, Polder, Hélios 2, Calipso, ...
2001 à 2004 : simulations d'images de futurs satellites
à la maison - courses, repas, lessive, devoirs, calins, ménage, courses, repas, ... pas le temps de molir !


A la rentrée 1997, je me retrouve en appartement avec Clémentine et Pierre. Clémentine rentre au collège et Pierre à "la grande école". C'est assez sportif question occupations et ça ne laisse pas beaucoup de temps libre quand les enfants sont là. Ils vont chez leur mère un week-end sur deux et la moitié des vacances. Ca permet de souffler un peu, chose qui ne m'arrivait pas trop avant.

Après quelques mois de "réglages", on passe en régime de croisière et on prend nos marques. Dégagé de mes obligations de bricolage, j'emmène régulièrement les enfants en ballade dans la région (Pyrénées, parc du Haut-Languedoc, Sidobre, ...). Je commence toute une série de nouveaux sports comme le canyoning, l'escalade, la voile. Clémetine accroche (un peu) à la voile, Pierre, à l'escalade et au canyoning.

Au CNES, je passe du projet Hélios à des activités plus "horizontales" et participe à plusieurs programmes. J'interviens sur des aspects géométrie des images et sur des aspects cartographiques jusqu'en 2001. En 2001, je bascule sur les chaînes de simulations d'images de futurs satellites (à partir d'images trés résolues, on simule les images que prendront les futurs instruments en fonction des choix de conception à l'étude (c'est clair non ?).

En 2003, je "retrouve" Noëlle, que je connais depuis la premère année de stage de l'ENSG à Forcalquier et qui s'était mariée avec un de mes copains de promo. Elle habite à Rennes ce qui ne facilite pas les choses. Jusqu'à l'été 2004, tous les quinze jours, on se débrouille pour se voir, soit à Toulouse, soit à Rennes, soit à mi-chemin, près de Royan. Ca n'est ni très pratique ni très économique... On décide de réunir notre petit monde et Noëlle débarque l'été 2004 à Toulouse, avec Anaïs et Camille.

 

Premières années à Toulouse - 1991 à 1997

1991 à 1997 - projet Hélios au CNES
1993 à 1997 - joies de la rénovation
1997 - séparation et divorce


Changement de décor : je passe des SIG (Systèmes d'Information Géographique) à un programme d'Observation de la Terre au CNES. Je participe au projet Hélios, premier satellite militaire français, dans l'équipe Qualité Image.

Côté familial, au bout de deux ans, Sabine et moi achetons une "toulousaine" à rénover dans la banlieue de Toulouse. Traitement d'images d'un côté et maçonnerie, plomberie, électricité, etc... de l'autre sont mon lot quotidien de 1993 à 1996.

En 1997, Sabine et moi divorçons et vendons la maison.

Je réintègre un appartement, avec Pierre et Clémentine qui vivront chez moi. Clémentine rentre au collège, Pierre, au CP.

 

Débuts à l'IGN - 1989 à 1991

octobre 1989 - sortie de l'école, arrivée au projet BD Topo
1989 à 1991 - Unix, SIG et administration système
février 1991 - naissance de Pierre
juillet 1991 - adieu Saint-Mandé, bonjour Toulouse


Fraichement diplômé, je rentre dans les services de l'IGN en Octobre 1989. A la sortie de l'école, il y a autant de choix qu'il y a d'élèves. Un poste aux Travaux Spéciaux m'intéresse mais impose que l'on soit prêt à partir dans la semaine pour deux ou trois mois... assez incompatible avec mon statut de jeune papa. Je me lance donc dans un poste d'ingénieur système Unix au projet BD Topo (Base de Données Toppographiques). Pendant deux ans, j'apprends les rudiments d'Unix, administre des machines de production et passe deux examens (analyste et programmeur système).

Eté 1990, mon fils Pierre est en route et c'est l'occasion de quitter Paris (l'appartement est, de toute façon, trop petit : il faut déménager). Des tentatives d'aller voir ailleurs ne débouchent que sur des postes dans l'informatique ... en région parisienne. Un poste avec mise à disposition au CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) est proposé : je candidate, je suis retenu. Adieu Saint-Mandé !

 

Etudes après bac - 1983 à 1989

1983 à 1986 - classes prépas au lycée Faidherbe de Lille
1986 - mariage à Lille et naissance de Clémentine
1986 à 1989 - ENSG (école d'ingénieurs de l'IGN) à Saint-Mandé


Après avoir passé mon bac à Béthune, direction Lille, le lycée Faidherbe. Trois années de classes préparatoires aux grandes écoles. Math Sup (3) et deux années de Math Spé M (2). Dernière année de spé avec une motivation toute particulière, ma fille Clémentine devant venir au monde à l'automne. Je profite des vacances de Février pour passer devant Monsieur le Maire et épouser Sabine (Bertoux).

Plusieurs admissibilités mais mon choix se porte sur l'ENSG (Ecole Nationale des Sciences Géographiques) dans le concours commun TPE. Je me souviens quand même de mon premier voeu aux ENSI : une école de mécanique à ... Valenciennes, tout ça pour assurer le coup pour l'arrivée de ma fille alors que je pouvais avoir mieux vu mon classement.

Ensuite, direction Saint-Mandé, à l'ENSG. C'est l'école de l'IGN (Institut Géographique National) qui forme à la fois des dessinateurs, des restituteurs, des géomètres et des ingénieurs, soit issus du concours commun TPE, soit issus de l'école Polytechnique.

Trois années à étudier principalement la topographie, la géodésie, l'astronomie, la photogrammétrie, les maths, l'anglais et l'informatique.

Particularité de cette école (du moins de mon temps) : 4 mois de travaux sur le terrain pendant l'été pour mettre en pratique les cours théoriques reçus à Saint-Mandé. Eté 87 : 4 mois à Forcalquier, dans les Alpes de Haute Provence. Eté 88 : 2 mois en Dordogne et 2 mois dans le Lubéron. J'y vais chaque fois en famille et c'est une véritable expédition (Clémentine est petite et prévoir des affaires pour 4 mois n'est pas une mince affaire). On garde de supers souvenirs de ces moments. Je bosse tous les jours mais tout ça se passe dans une ambiance très sympa avec des fêtes assez fréquentes entre élèves.

 

Lycée Saint-Dominique

A l'époque, je m'étais lancé dans la photographie avec un petit labo chez moi, d'où la quasi-totalité des photos en noir et blanc.

J'ai retrouvé des photos du voyage en première à Paris. J'ai de vagues souvenirs d'un passage au Palais de la Découverte, de ballade à Montmartre et près du centre Pompidou. Mme Auville (prof de physique) nous avait accompagnés.

Quelques photos prises lors de la soirée que nous avions organisée pour financer notre voyage de Terminale (à moins que la soirée ne fut organisée par toutes les terminales ?) En tous les cas, preuves en images, c'était une soirée déguisée !

Côté financement, là j'en suis sur, Odile (Guibon) nous fournissait des croissants et des pains au chocolat à prix coutant (voire même gracieusement, je ne sais plus) et nous les revendions dans la cour de St Do, avec chocolat et café chaud. Il me semble aussi que nous nous étions lancés dans un petit journal, qui n'avait eu qu'un seul numéro tant le public en était friand ...

Toujours est-il que nous étions partis à Londres, que l'on avait attéri dans un hôtel minable où les portes de l'ascenseur s'ouvraient, une fois sur trois, sur ... le vide et où la propreté laissait franchement à désirer. J'ai aussi des souvenirs de soirées dans une discothèque, l'Empire. Quant aux profs qui nous accompagnaient ... peut-être Max Lequette, prof de maths des Terminale D ?

L'ensemble des photos est dans cet album.

 

Foot au collège Saint-Vaast

Des photos et des coupures de journaux concernant les équipes de foot de Saint-Vaast dans lesquelles je jouais. Elles datent des années 1976 à 1981.

Tout ça dormait dans un album que j'avais fait à l'époque, avec force détails (dont je ne me serais, bien évidemment, pas souvenu) et qui a survécu aux différents déménagements.

Même si vous n'en faisiez pas partie, si vous êtes passés par St Vaast, vous y retrouverez sans doute des têtes connues.

Un album avec la série complète des photos.